Ces start-up au service de l’environnement



Dans le monde d’aujourd’hui, suite au contexte du réchauffement climatique et dans l’optique du développement durable, le souci de l’environnement prend de plus en plus de place. L’écologie devient au cœur de la tendance et présente pour beaucoup une cause à défendre. C’est pour cela que de plus en plus de start-up sont créées au service de l’environnement, dont voici quelques-unes.

ILEK : Fournisseur d’électricité verte en France

La première chose à retenir est que c’est une société 100% française qui est la première plateforme de vente et d’achat d’électricité 100% renouvelable. Elle a été fondée en Septembre 2015 et souhaite proposer aux consommateurs le type d’énergie renouvelable de leur choix (hydroélectrique, éolienne ou biogaz), mais également leur lieu de production. Cela leur permettra de connaître exactement où va leur argent.

Lire également : Joaillier éthique : L'investissement responsable dans le monde de la bijouterie

ILEK est en fait l’intermédiaire entre le producteur local d’énergie et le client consommateur. Elle offre un tarif unique par producteur pour l’énergie et le gaz. Ce concept permet non seulement de valoriser le territoire et la proximité, mais appuie aussi l’amélioration de l’accès à l’énergie locale.

Maximum : Des meubles recyclés

Il a été constaté qu’une usine de production génère des déchets. C’est à partir de ce fait que Maximum a été entrepris. Le fondateur de la start-up a voulu produire des meubles 100% recyclés et cela grâce aux chutes de production industrielle.

Dans le meme genre : Optez pour une serre de jardin tunnel pour votre maison

C’est une entreprise entièrement française et qui propose des mobiliers recyclés à prix abordables à sa clientèle. Elle a déjà pu implanter plusieurs revendeurs en France. Elle possède aussi une boutique en ligne où vous trouverez différents modèles à des prix qui respecteront la qualité de leurs produits.

OptiMiam : Contre le gaspillage alimentaire

OptiMiam est une start-up qui a été lancée en 2014. Prenant une forme d’application, elle compte aujourd’hui plus de 150.000 utilisateurs. Son principe se base sur un fait : les commerçants mettent en ligne l’inventaire du surplus d’aliments en promotion chez eux afin que les consommateurs puissent les acheter frais et à moindres coûts.

Les fondateurs de cette start-up affirment que la nourriture est faite pour être mangée et non jetée. Ce qui explique le fait que l’application soit antigaspi. Elle favorise également la relation entre restaurateurs et consommateurs. Ceux-ci vont pouvoir faire des économies grâce aux rabais proposés.

Hoopal : Des vêtements recyclés mais de qualité

Hoopal est une marque de vêtement qui a pour principe d’éviter de créer de nouvelles matières lorsque certaines sont déjà disponibles. Aussi, la start-up prône que plus de recyclage entraînera moins de destructions pour le futur.

Les vêtements sont majoritairement fabriqués en France, mais certains sont produits au Portugal et bien évidemment, ils sont faits de matières recyclées. Cette start-up a même élargi son impact car avec une grande générosité, 1% de son chiffre d’affaires est versé à deux associations, dont l’une se veut de préserver les coraux et sensibiliser la population locale en Colombie, et l’autre agit pour collecter les déchets en montagne dans les Alpes.

Pour finir, en voulant toujours préserver l’environnement, Hoopal collabore avec Re-pack et propose des emballages réutilisables ainsi que des cartons recyclés.